string(17) "problematique_cle"

Retour

Dépression et symptômes dépressifs

Cela fait des semaines que vous n’avez plus d’énergie. Vous essayez de dormir pour rattraper votre sommeil, mais peu importe combien de temps vous dormez, vous n’arrivez pas à retrouver votre bonne humeur. Vous sentez que c’est difficile de vivre vos journées, mais n’arrivez pas à vous expliquer pourquoi. Vos proches vous conseillent de faire de l’exercice et de sortir pour voir vos ami(e)s et votre famille, mais c’est tellement difficile pour vous. Vous n’avez même plus l’intérêt de sortir parce que vous ressentez au fond de vous un profond vide, et pour cela, vous vous sentez profondément coupable. Vous savez que quelque chose ne va pas bien, mais vous ne sentez pas que vous êtes capable de le résoudre ; vous avez l’impression que ça ne se réglera jamais…

Évaluation de la dépression

Selon Statistique Canada, environ 5% des gens ont été diagnostiqués avec une dépression dans la dernière année (Pearson, Janz, & Ali, 2013). En fait, il semblerait que 8% des adultes vivront un épisode dépressif au cours de leur vie, et on pense que ce chiffre est sous-estimé dû au fait que plusieurs individus déprimés tentent de cacher leurs symptômes par peur d’être jugés par leur entourage. La dépression n’a pas qu’une seule cause, mais peut être entraînée par une multitude de facteurs. Elle a une composante héréditaire, donc si l’un de vos parents a déjà souffert d’un épisode dépressif, vous êtes un peu plus à risque d’en vivre un. D’autres facteurs de personnalité, tels qu’une timidité ou une faible estime de soi, peuvent être en lien avec la dépression. De plus, les événements de la vie peuvent précipiter l’apparition d’une perte de plaisir et/ou d’une profonde tristesse, qui peuvent mener à une dépression (Parikh & Lam, 2001).

La dépression est encore stigmatisée, malheureusement. Pour cette raison, certaines personnes auraient tendance à vouloir cacher leurs symptômes. Cela fait en sorte qu’elles peuvent vivre difficilement avec leurs problèmes et ceux-ci peuvent se cristalliser dans le temps. De plus, à titre indicatif, les symptômes dépressifs peuvent être coexistants avec plusieurs problématiques. Par exemple, dans le trouble du stress post-traumatique, ou encore dans l’insomnie, on dénote des problèmes sur le plan de l’humeur dans le fait de devoir gérer le manque de sommeil et les idées intrusives constantes. Les personnes aux prises avec ces troubles pourraient se replier sur eux-mêmes, car il leur est difficile de s’adapter à toutes ces émotions. De plus, les symptômes dépressifs sont aussi présents dans le trouble bipolaire, mais peuvent également apparaître de façon temporaire en réaction à un événement ou une situation bouleversante (APA, 2013).

Symptômes de la dépression

Voici une liste des symptômes couramment retrouvés dans la dépression. Il faut toutefois garder en tête que chaque personne est différente et que différents symptômes peuvent être observés chez chacun.

  1. Humeur dépressive (i.e. la majeure partie du temps)
  2. Perte d’intérêt ou de plaisir (i.e. dans des domaines qui généralement apportaient du plaisir)
  3. Sentiment de culpabilité ou perte d’espoir (i.e. avoir l’impression de ne jamais être à la hauteur)
  4. Changement du poids et/ou de l’appétit (i.e. ceci peut se traduire par un poids plus faible ou plus élevé que normalement)
  5. Difficultés de sommeil (i.e. insomnie ou hypersomnie)
  6. Perte d’énergie et/ou fatigue presque constante (i.e. même en l’absence d’effort physique)
  7. Difficulté à se concentrer ou à prendre des décisions
  8. Pensées très négatives (i.e. comprend des idées suicidaires, etc.)

Nos psychologues peuvent évaluer la dépression

Chez NeuroPotentia, pour évaluer vos symptômes, nous procédons généralement à une évaluation psychologique d’une heure et demie. Celle-ci nous permettra de comprendre vos difficultés de la vie quotidienne, relationnelles, émotionnelles, etc. De plus, convaincus qu’une approche globale peut permettre d’arriver à de meilleurs résultats, nous évaluerons d’autres facteurs qui peuvent causer, aggraver ou maintenir les symptômes. Ainsi, nous évaluerons vos habitudes de vie, votre alimentation, vos habitudes de sommeil, etc. à l’aide notamment d’un questionnaire exhaustif.

Selon les cas, nous pourrions aussi vous proposer les types d’évaluation suivante :

  • Évaluation EEGQ : pour identifier les zones de votre cerveau potentiellement en lien avec vos symptômes dépressifs, en vue d’entreprendre un entraînement de neurofeedback, reconnu efficace pour le traitement de la dépression (Hammond, 2005).
  • Évaluation neuropsychologique (avec ou sans EEGQ) : pour établir les fonctions cognitives les plus affectées par vos symptômes, pour vous proposer des stratégies pour accroître votre performance ou pour diminuer vos pensées récurrentes et négatives, etc.

À la suite de l’évaluation, nous établirons un plan d’intervention personnalisé après avoir consulté certains de nos professionnels dans leur spécialité spécifique. Notre objectif est d’identifier autant que possible la ou les sources des difficultés pour ensuite intervenir à ce niveau. Sachant que le cerveau a un impact important à plusieurs niveaux, nous y apportons une attention particulière.

Traitement de la dépression :

  • Psychothérapie : des croyances, pensées récurrentes, émotions bloquées, événement du passé non géré peuvent entraîner des symptômes dépressifs. Un accompagnement par un psychologue peut faire une grande différence et vous aider à recontacter avec vos ressources intérieures, développer une perspective différente de votre vie et retrouver un état de bien-être.
  • Habitudes de vie, alimentation et débalancement physique : un suivi avec la naturopathe de la clinique pourrait vous être proposé pour modifier certaines habitudes ou soutenir les autres éléments du plan d’intervention
  • Habitudes de sommeil : nous offrons des séances de coaching et/ou de thérapie en ce qui a trait à vos habitudes de sommeil, de façon à vous donner des conseils sur comment améliorer votre sommeil, car l’insomnie et la dépression sont très souvent liées (Benca & Peterson, 2008).
  • Neurofeedback : l’une de nos expertises à la clinique est le neurofeedback. Il s’agit d’un entraînement cérébral qui vise à ce que votre cerveau fonctionne de façon optimale. Nous avons constaté le neurofeedback est souvent un soutien appréciable de la psychothérapie.

Trucs et astuces concernant la dépression

Bien que ceci semble cliché, l’une des façons de s’adapter aux difficultés induites par la dépression est d’équilibrer ses habitudes de vie. Il est clair que les symptômes dépressifs contribuent à modifier négativement le sommeil ou encore l’activité physique. Ainsi, vous pouvez agir sur le plan de votre sommeil, en dormant en moyenne 8h par nuit par exemple. Vous pouvez également tenter d’augmenter votre niveau d’activité physique, en essayant de bouger un peu plus, même quand cela semble difficile. Ceci permet au corps de limiter les dommages causés par la dépression et vous redonne un certain contrôle sur vos symptômes.

Pour plus de trucs et astuces, on vous invite à consulter ce site web (en anglais) juste avant de venir nous consulter : http://www.helpguide.org/articles/depression/dealing-with-depression.htm

Références sur la dépression

American Psychiatric Association. (2013). DSM 5. American Psychiatric Association.

Benca, R. M., & Peterson, M. J. (2008). Insomnia and depression. Sleep medicine, 9, S3-S9.

Hammond, D. C. (2005). Neurofeedback treatment of depression and anxiety. Journal of Adult Development, 12(2-3), 131-137.

Parikh, S. V., & Lam, R. W. (2001). Clinical guidelines for the treatment of depressive disorders, I. Definitions, prevalence, and health burden. Canadian journal of psychiatry. Revue canadienne de psychiatrie, 46, 13S-20S.

Pearson, C., Janz, T., & Ali, J. (2013). Mental and substance use disorders in Canada. Statistics Canada.

Retour